#24HeuresSansAideADomicile

Le 23 septembre 2021, mobilisation générale des professionnel.le.s de l’accompagnement, de l’aide, et des soins à domicile

#24heuressansaideadomicile #23septembre

Plus de 700 000 salarié.e.s exercent dans le secteur du soin, de l’accompagnement ou maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.

Un salariat à prédominance féminine composé de près de 97 % de femmes, des contrats très souvent à temps partiel subi et précaire dont on parle peu.

Pourtant, la crise sanitaire a montré combien ces salarié.e.s de l’ombre étaient indispensables, mettant en exergue l’importance de leur travail au service de l’intérêt général.

Malgré des conditions de travail et des salaires déplorables, elles-ils ont été présent.e.s auprès des personnes âgées, handicapées, bien souvent seul.e.s à leur domicile. Mais, faute de reconnaissance et face au mépris des pouvoirs publics, aujourd’hui, les démissions se multiplient.

Epuisement professionnel aggravé par l’obligation vaccinale, de nombreux emplois restent vacants alors que les besoins augmentent.

Les aides publiques coulent à flot en direction de certains qui abusent de paradis fiscaux, 37 entreprises du CAC 40 affichent ce 1er trimestre un bénéfice record d’environ 57 Milliards d’euros, pendant que les salarié.e.s du secteur doivent se contenter de cache misère pour les un.es et d’absolument rien pour un grand nombre !

Partager cette vidéo

Copiez l’url de la vidéo pour la partager
https://www.youtube.com/watch?v=T-94YhrX25Q

Il est temps que de véritables mesures soient prises !

Maintenir les personnes en perte d’autonomie à domicile peut être un progrès si cela se fait dans de bonnes conditions.
Cela implique de mettre les moyens humains et financiers pour un accompagnement de qualité, cela passe avoir des professionnel.les formé.e.s, qualifié .e.s, reconnu.e.s et bien traité.e.s, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.
 
La CGT sera aux côtés des professionnel.es mobilisé.es le 23 septembre à l’appel de leurs fédérations pour revendiquer :
–  Une revalorisation immédiate des salaires et des carrières à la hauteur de l’utilité publique de ces métiers.
–  L’augmentation de l’indemnité kilométrique et la prise en charge par l’employeur de tous les frais professionnels, des trajets et déplacements.
–  De meilleures conditions de travail avec un recrutement massif de personnels.
–   L’amélioration des garanties collectives.

Pour la CGT, il y a urgence à répondre aux revendications des salarié-e-s et à satisfaire les besoins des populations les plus vulnérables, c’est pourquoi nous revendiquons un grand service public de l’aide à l’autonomie avec une prise en charge par la branche maladie de la sécurité sociale. 

Augmentation des frais kilométriques

Pour le secteur associatif de l’aide, de l’accompagnement et maintien à domicile, nous revendiquons l’augmentation des frais kilométriques et la prise en charge de tous les frais professionnels. #24heuressansaideadomicile

Augmentation du temps de travail

Pour le secteur associatif de l’aide, de l’accompagnement et maintien à domicile, nous revendiquons l’augmentation du temps de travail pour les salarié.e.s qui le souhaitent. #24heuressansaideadomicile

Un vrai déroulement de carrière

Pour le secteur associatif de l’aide, de l’accompagnement et maintien à domicile, nous revendiquons un vrai déroulement de carrière. #24heuressansaideadomicile

Amélioration des garanties conventionnelles

Pour les aides à domicile du secteur non lucratif de la santé privée et de l’action sociale, nous revendiquons l’amélioration des garanties conventionnelles. #24heuressansaideadomicile

Recrutements statutaires à temps plein

Pour les aides à domicile du secteur public, nous revendiquons des recrutements statutaires à temps plein répondant aux besoins de la population et la titularisation des précaires. #24heuressansaideadomicile

Remboursement des frais kilométriques (0,50 cts/km)

Pour le secteur lucratif de l’aide à domicile, nous revendiquons le remboursement des frais kilométriques à hauteur de 0,50 cts/km. #24heuressansaideadomicile

Revalorisation des grilles indiciaires

Pour les aides à domicile du secteur public, nous revendiquons la revalorisation des grilles indiciaires. #24heuressansaideadomicile

Revalorisation des salaires conventionnels

Pour le secteur lucratif de l’aide à domicile, nous revendiquons la revalorisation des salaires conventionnels de 1€/heure. #24heuressansaideadomicile

Reconnaissance de la pénibilité de nos métiers

Pour les aides à domicile du secteur non lucratif de la santé privée et de l’action sociale, nous revendiquons la reconnaissance de la pénibilité de nos métiers. #24heuressansaideadomicile

Paiement des inter-vacations comme temps de travail effectif

Pour le secteur lucratif de l’aide à domicile, nous revendiquons le paiement des inter-vacations comme temps de travail effectif. #24heuressansaideadomicile

Dégel immédiat du point d’indice

Pour les aides à domicile du secteur public, nous revendiquons le dégel immédiat du point d’indice avec rattrapage de la perte du pouvoir d’achat cumulée depuis une décennie. #24heuressansaideadomicile

Versement de la prime SEGUR de 183 €

Pour les aides à domicile du secteur non lucratif de la santé privée et de l’action sociale, nous revendiquons le versement de la prime SEGUR de 183 € nets quel que soit leur lieu de travail. #24heuresàdomicile

Un vrai déroulement de carrière

Pour les aides à domicile du secteur public, nous revendiquons un vrai déroulement de carrière. #24heuressansaideadomicile

Mobilisez votre député
Mobilisez votre sénateur

Monsieur le Président,

Il aura fallu une crise sanitaire inédite et désastreuse pour que l’on découvre une réalité que nous connaissons bien pour notre part. L’utilité de nos métiers pour l’ensemble de la société. Sans applaudissements, sans masques, sans protection, nous, femmes invisibles, Professionnelles de l’aide à domicile, nous avons constitué un rouage essentiel pour la continuité économique et sociale de notre pays. Alors plus de discours, nous voulons être reconnues, nous voulons que nos salaires soient revalorisés et nos conditions de travail améliorées. Monsieur le Président, imaginez simplement un monde où pendant 24 heures, les aides à domicile n’existaient pas !

Ensemble, gagnons

• L’amélioration immédiate des rémunérations de toutes/tous les professionnel.le.s
• Des conditions de travail dignes et la reconnaissance de la pénibilité de nos métiers, avec de vraies dispositions pour la prévenir et la réparer
• Des recrutements massifs et des formations qualifiantes pour pallier les besoins de la population
et pour soulager des professionnel.le.s épuisé.e.s par les efforts fournis durant ces derniers mois
Il nous faudra nous rappeler aussi que notre pays tient aujourd’hui tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. Ces mots, des Français les ont écrits il y a plus de 200 ans. Nous devons aujourd’hui reprendre le flambeau et donner toute sa force à ce principe ! … Sachons dans ce moment, sortir des sentiers battus des idéologies, et nous réinventer, moi le premier !
Emmanuel Macron, Discours du 13 avril 2020
Interpeller le Président sur Twitter
Monsieur le Président, @EmmanuelMacron, imaginez #24heuressansaideadomicile… Il est temps de prendre de véritables mesures ! 700 000 #aidesàdomicile essentielles à la société travaillent dans des conditions déplorables. 📲 Retrouvez nos revendications
Interpeller le Président sur Facebook
Vous pouvez commenter directement les publications d’Emmanuel Macron avec un message de ce genre :

Monsieur le Président, imaginez 24 heures sans aide à domicile… 700 000 salarié.e.s essentiel.le.s à la société travaillent dans des conditions déplorables. Il est temps de prendre de véritables mesures !
📲 Retrouvez nos revendications sur https://occupons-la.place/petitions/24-heures-sans-aide-a-domicile/
#24heuressansaideadomicile #23septembre #aidesàdomicile
Ecrire au Président
Voici un modèle de lettre à envoyer, que vous pouvez adapter comme vous le souhaitez :


Pour écrire au Président, une seule adresse :
Palais de l’Élysée,
55 rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris, France

Bon à savoir : pas besoin de timbre, l’affranchissement est gratuit jusqu’à 20 grammes.

Vous pouvez également envoyer cette lettre en ligne grâce au formulaire suivant, en copiant-collant le modèle ci-dessus.

Partager le tract de la pétition

Nos partenaires de lutte